ASTUCES,  CHALLENGE,  NEXT STEP

#mood34 : Changer de vie en faisant le deuil de son « avant »

Le travail du deuil est une étape indispensable lors de la perte d’un proche, lors d’une rupture, lors de la perte d’un emploi mais également lorsqu’on ne vit pas la vie que l’on souhaite.

Pour avancer, il est important de faire le deuil de son « avant » pour pouvoir décider au présent de notre future vie !

Ce travail de deuil se fait en 7 étapes indispensables que l’on peut passer plus ou moins vite selon notre état émotionnel de départ, notre expérience, notre tempérament, bref de qui nous sommes au moment. Ce qui est important de ne pas perdre de vue, c’est que nous devons avoir de la bienveillance envers nous-même, ne pas nous obliger à réagir rapidement ou à être dans le déni, qui est une action destructrice.Voyons ensemble comment nous devons procéder, acceptons de franchir ces étapes pour se reconstruire et changer notre vie

Etape 1 : le choc

Cette étape est à l’image d’une phrase courte, conduisant à un constat, nous laissant en apparence sans réaction, comme sidéré. C’est la nouvelle qui tombe, « c’est fini! », « ma vie n’a pas de sens! », etc…

Etape 2 : le déni

Nous refusons de croire à l’information, nous commençons alors à argumenter, à contester cette information, ce constat. Nous rejetons ces derniers en démarrant un dialogue à la fois intérieur et /ou extérieur. Nous devons être vigilants lorsque nous entrons dans cette phase, il est important d’en prendre conscience pour ne pas rester bloqué à ce niveau ou s’y enfermer. Bon nombre de personnes se trouvent aujourd’hui en dépression juste parce qu’elles sont enfermées dans le déni. Si nous ne prenons pas garde, nous ne pourrons plus avancer et changer notre vie, nous serons condamnés au mieux dans une croyance limitante et nous ne pourrons plus évoluer.

Etape 3 : la colère et le marchandage

C’est la phase de révolte envers soi, envers les autres, envers la vie ! Nos pensées deviennent contradictoires, impulsives, nos émotions vives alliant reproches, remords, ressentiments, dégoût, agressivité, manipulation. Toutes ces émotions sont dues au fait que nous sommes dans l’impossibilité de pouvoir revenir en arrière.

Etape 4 : la tristesse

Nous sommes dans cette phase, emplis de désespoir, d’une infinie tristesse, c’est le moment où nous devons prendre soin de nous avec bienveillance. Notre esprit se prépare à la suite, nous devons prendre du temps pour nous, nous poser.

Etape 5 : la résignation

Nous commençons à abandonner la lutte, nous constatons véritablement la réalité de la situation que nous ne pouvons pas changer. Nous nous mettons alors à vivre au jour le jour car nous ne savons pas ce que nous pouvons faire.

Etape 6 : l’acceptation

A cette étape, nous acceptons la situation, nous devenons capables de prendre de la hauteur, nous savons voir ce qu’il y a de positif et de négatif, nous devenons progressivement plus objectifs face à la situation, nous reprenons confiance en nous, nous commençons à nous apaiser.

Etape 7 : la reconstruction

Cette dernière étape est primordiale pour un nouveau départ. C’est maintenant que nous décidons de notre futur.

Les étapes précédentes nous ont conduit à faire un voyage intérieur où nous avons fait connaissance avec nous-mêmes, à découvrir qui nous sommes vraiment en définitive, ce dont nous avons besoin, quelles sont nos valeurs.

Nous devons être centrés sur notre moi profond et décider de réorganiser notre vie, en fonction de nos valeurs, de ce qui fait sens pour nous. C’est le moment de se challenger, de mettre en place une nouvelle habitude après l’autre, de vivre tel que nous sommes et non en jouant un rôle.

Acceptons de nous regarder vraiment dans le miroir et décidons de changer notre vie !

Acceptons d’abandonner notre ancien moi, notre ancienne vie et de renaître à nous-même !

« Ce que la chenille appelle la mort, la papillon l’appelle renaissance »

Violette Lebon, auteure, écrivaine québécoise

2 commentaires